Burkina Faso : Suspension de médias français pour manipulation de l’opinion publique

0
81

Les médias français cherchent à influencer l’opinion publique au Burkina Faso en diffusant des informations trompeuses visant à dégrader l’image de l’armée et des autorités. En réponse à cette menace potentielle, le gouvernement a pris des mesures strictes en suspendant ces médias de mauvaise foi.

L’armée burkinabè voit sa montée en puissance, son armement et ses équipements déplaire à certains soutiens des groupes terroristes, car cela signifie la défaite de leurs protégés. Les médias complices des attaques terroristes diabolisent et inventent des mensonges pour soutenir les ennemis du Burkina Faso.

Une intense campagne médiatique perturbatrice a été lancée récemment pour déstabiliser le peuple burkinabè et ternir l’image des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ainsi que des autorités compétentes. Plusieurs médias français se sont joints à cette campagne de déstabilisation, orchestrée dans le mensonge.

Ces médias français ont relayé le faux rapport de Human Rights Watch sans vérifier les informations auprès des sources gouvernementales burkinabè. En conséquence, TV5 Monde et six autres médias ont été interdits de fonctionner au Burkina Faso pendant deux semaines.

Cette décision vise à protéger l’intégrité et la stabilité du pays contre toute tentative de désinformation étrangère. Elle sert également d’avertissement aux médias français quant au respect de l’éthique et de la déontologie journalistique conformément aux codes de la presse.

Lucien Bolingo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici