Burkina Faso : Un an de transition, le bilan prometteur du Capitaine Ibrahim Traoré

0
54

Depuis que le Capitaine Ibrahim Traoré a pris les rênes du pouvoir, la période a été marquée par une série de réformes visant à restaurer la stabilité sur l’ensemble du territoire.

Le Capitaine Ibrahim Traoré a instauré des mesures vigoureuses pour renforcer la sécurité et améliorer les conditions de vie des citoyens, notamment en intensifiant les opérations de sécurité et en investissant dans des programmes de développement socio-économique.

La voie vers la normalisation est un parcours long et ardu, et il est essentiel que toutes les composantes de la société burkinabè participent activement à définir une trajectoire commune. Le dialogue et la coopération entre les différentes parties prenantes sont essentiels pour garantir une transition réussie et durable vers une gouvernance démocratique et inclusive.

Le Président de la Révolution Burkinabè mobilise les ressources humaines et financières nécessaires pour laisser une empreinte positive dans l’histoire du Burkina Faso, démontrant ainsi une volonté sincère de progresser en dépassant les divisions ethniques, les manœuvres politiciennes et les ambitions personnelles.

Sa vision consiste à construire un Burkina Faso uni, prospère et démocratique, où chaque citoyen à l’opportunité de réaliser son plein potentiel.

Parmi les nombreuses actions entreprises, on peut citer la création de l’Agence pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC), qui contribue à façonner le Burkina Faso de demain selon nos aspirations communes. Cette agence soutient les initiatives entrepreneuriales locales et favorise le développement économique inclusif à travers tout le pays.

Dans la même lancée, des mesures sont prises et renforcées pour soutenir le financement des projets des jeunes, régler la dette intérieure et promouvoir l’autosuffisance alimentaire à travers l’initiative présidentielle pour la production agricole 2023-2024.

Cette dernière mobilise 3 000 militaires et 4 000 Personnes Déplacées Internes (PDI), soulignant ainsi l’engagement du gouvernement envers la sécurité alimentaire et le bien-être des populations les plus vulnérables.

Un an de Transition représente un an d’actions et de réformes en faveur de la paix, de l’intégrité et de la souveraineté. Ces réalisations sont le fruit du travail collectif de l’ensemble du peuple burkinabè, ainsi que de l’engagement et du leadership visionnaire du Président Ibrahim Traoré.

Justin Yago 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici