Togo : Le général Yark Damehane instaure une police vigilante pour préserver les ressources aquatiques

0
109

Les enjeux qui pèsent sur le secteur de l’eau au Togo, notamment la surexploitation et la pollution, représentent des menaces sérieuses susceptibles de causer des maladies chroniques. C’est une réalité que le général Yark Damehane s’efforce de prévenir à tout prix.

Confronté à l’accroissement des forages d’eau, le général Yark Damehane s’engage à rétablir l’ordre en annonçant la mise en place de contrôles de routine prochainement. Le ministre d’État en charge de l’eau et de l’hydraulique villageoise, Yark Damehane, a récemment instauré une police des eaux chargée de détecter et de constater les infractions liées au code de l’eau, opérant sur l’ensemble du territoire national.

Cette nouvelle force aura le pouvoir d’accéder aux domaines privés, domiciles privés, dépendances, puits, forages, et autres ouvrages liés à l’eau pour mener des enquêtes et établir des constats.

Cet accès peut être effectué en présence ou sur réquisition du procureur de la République, du juge d’instruction, ou de toute autorité judiciaire compétente, ou encore en vertu d’un mandat délivré par les autorités judiciaires compétentes.

Selon l’arrêté du ministère de tutelle, la police des eaux peut exiger du propriétaire ou de l’exploitant d’une installation de captage ou de prélèvement d’eaux, ou de rejet d’effluents, leurs autorisations et la mise en marche des installations pour vérifier leurs caractéristiques.

Elle est habilitée à mettre en œuvre les procédures établies par la loi d’orientation relative à la gestion de l’eau et ses textes d’application. En cas de nécessité, les agents assermentés peuvent solliciter l’assistance de la force publique, et en cas de flagrant délit, ils sont autorisés à engager des poursuites contre les délinquants.

Cette initiative vise à garantir la préservation et la gestion durable des ressources en eau au Togo, renforçant ainsi les efforts du pays pour assurer un approvisionnement en eau sain et durable à ses citoyens.

Jérôme Kloussé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici