Sénégal : Première extraction de pétrole par Woodside Energy

Sénégal : Première extraction de pétrole par Woodside Energy

Woodside Energy, la compagnie énergétique australienne, a souligné ce mardi avoir lancé la première extraction de pétrole du champ de Sangomar, situé au large des côtes du Sénégal. Cet événement marque un jalon important pour le pays, concrétisant son tout premier projet pétrolier offshore.

Le champ de Sangomar, situé à environ 100 km au sud de Dakar, renferme d’importantes réserves de pétrole et de gaz. Le projet vise une production quotidienne de 100 000 barils, avec Woodside Energy opérant en collaboration avec la Société des Pétroles du Sénégal (Petrosen). Cette première extraction représente une étape cruciale pour le développement énergétique et économique du Sénégal.

En parallèle, un autre projet majeur, le Grand Tortue Ahmeyim (GTA), est en cours de développement à la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie. Ce projet, mené par le britannique BP, l’américain Kosmos Energy, la Société mauritanienne des hydrocarbures (SMH) et Petrosen, vise à produire environ 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an. La production est prévue pour débuter au troisième trimestre de cette année.

Un composant essentiel du projet GTA, l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), est déjà installée à son emplacement définitif. Cet équipement est crucial pour la phase 1 du développement du GTA, qui prévoit une production soutenue de GNL sur une période de plus de 20 ans. Le projet GTA est le premier développement gazier dans ce nouveau bassin offshore des côtes sénégalo-mauritaniennes.

Avec le début de la production à Sangomar et les avancées du projet GTA, le Sénégal se positionne comme un nouvel acteur clé sur la scène énergétique mondiale. Ces projets représentent des opportunités économiques et témoignent du potentiel croissant de l’industrie énergétique sénégalaise.

>> Relire l’article Afrique : Unis contre la dictature, appel à l’unité et à la vigilance au Sénégal

DAMBE Rachid

laredaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *