Niger : Le jeu trouble de la France mis à nu, la CEDEAO toujours dans le dilemme

0
196

Le pouvoir des nouvelles autorités du Niger se renforce chaque jour qui passe. Des voix s’élèvent à travers l’Afrique pour dénoncer l’option d’intervention militaire de la CEDEAO au Niger. Ces voix dénoncent surtout l’intervention de la France dans les affaires nigériennes.

Nul n’ignore que la pression militaire a été espérée et soutenue par la France, premier pays explorateur de l’uranium nigérien. D’ailleurs l’un des médias français a cassé le pot aux roses. « La France continue de soutenir le président déchu Mohamed Bazoum de façon très hypocrite. »

Il y a quelques jours, les autorités algériennes ont sorti un communiqué pour interdire l’utilisation de leur espace aérien par l’armée française pour une opération militaire au Niger. Car selon l’Algérie, l’histoire montre que les interventions militaires sont porteuses de beaucoup de problèmes plus que de solution et qu’elles ont été des facteurs supplémentaires d’affrontements et de déchirements.  

La France pousse les populations africaines à s’entretuer et elle, de son côté, évacue ses compatriotes du Niger. Jusqu’à quand les dirigeants de la CEDEAO en occurrence son Président Boloa Tinubu, vont sortir du dilemme ?

Les autorités maliennes et burkinabè, viennent de faire un pas vers le développement. Leur coopération avec les autorités nigériennes, est non seulement contre les ennemis, mais une manière de démonter à la communauté africaine que, d’une même voix, les pays africains peuvent s’en sortir du joug colonial.     

Joachim Tora

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici