Niger : Le départ des troupes françaises, les autorités refusent la voix du Bénin

0
137

Face aux récents bouleversements politiques au Niger, le régime militaire au pouvoir, dirigé par le général Abdourahamane Tchiani, a insisté sur la refonte des relations avec la France. Alors que le président français Emmanuel Macron a annoncé le retrait prochain des troupes françaises du Niger, le général de brigade et actuel ministre de l’Intérieur, Mohamed Toumba, a souligné que les troupes françaises quitteront le Niger, mais ne passeront pas par le Bénin.

Cet avertissement intervient après que les autorités nigériennes ont ordonné l’expulsion de l’ambassadeur français à Niamey, un acte qui a été accueilli par des célébrations dans les rues de la capitale.

« Ces gens-là ne sont pas dans une logique de quitter le Niger. Aujourd’hui, ils sont plus de 3000 voire 3500. Les Français quitteront le Niger, mais pas par le Bénin. N’importe quelle direction sauf le Bénin » a affirmé le ministre de l’Intérieur et général de brigade Mohamed Toumba.

Rappelons que le Bénin, est l’un des pays qui ont manifesté leur volonté de participer à la déstabilisation du Niger, en soutien à la CEDEAO et à la France. Des mercenaires militaires dirigés par la France, sont positionnés au niveau des frontières du Bénin avec le Niger. Les autorités béninoises ont démontré aux nigériens, qu’elles ne sont pas prêtes à considérer le Niger comme un pays frère.

Après avoir rappelé les liens ancestraux qui unissent les peuples nigérien et béninois, les autorités militaires nigériennes ont déploré que face à la situation sécuritaire, politique et économique, le Bénin a décidé d’envisager une agression contre le Niger au lieu de le soutenir. La coopération militaire entre le Niger et le Bénin, n’est plus d’actualité. 

L’efficacité des interventions françaises au Niger a été remise en question par le général Tchiani, en particulier dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 

Adamou Damouré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici