Espace : Alerte à l’exploration lunaire, les États-Unis craignent les intentions de la Chine

0
61

Les Américains expriment une vive inquiétude quant à la possibilité que la Chine réclame la Lune comme son territoire dès qu’elle y effectuera un atterrissage dans un futur proche, que ce soit dans les mois ou les années à venir.

Face à cette éventualité, le chef de la NASA a jugé nécessaire d’alerter non seulement les États-Unis, mais aussi la communauté internationale. Bill Nelson, à la tête de l’agence spatiale américaine, a récemment pris la parole à ce sujet.

Il a confirmé que la Chine avait accompli des progrès remarquables dans ses programmes spatiaux, tout en maintenant un niveau élevé de confidentialité sur ses intentions. Selon lui, il est indéniable que le programme spatial civil chinois cache en réalité un programme militaire visant à permettre à Pékin de revendiquer la Lune comme sa propre possession.

Consciente de cette situation alarmante, la NASA insiste sur le fait que l’exploration spatiale civile doit demeurer un projet mondial dédié à des fins pacifiques, excluant tout objectif militaire. Elle appelle la Chine à répondre de manière constructive à ces préoccupations et à s’engager à respecter les principes de coopération pacifique dans l’espace.

Cependant, le gouvernement chinois continue d’investir massivement dans son programme spatial. Il est donc impératif pour les États-Unis de rester vigilants et d’adopter une politique spatiale appropriée afin de préserver l’espace en tant que zone pacifique et d’accès limité.

Selon les estimations de la NASA, le projet Artemis 3 des États-Unis pourrait permettre à ces derniers de retourner sur la Lune dès 2026, tandis que la Chine vise plutôt l’horizon 2030. Cette course effrénée vers l’exploration lunaire illustre la compétition intense entre les deux pays, bien que les États-Unis semblent maintenir leur avance dans ce domaine.

Laafi N’guessan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici