Burkina Faso : On est patriote en apportant sa pierre à l’édifice

0
148

Les organisations internationales des droits de l’homme (Human Rights Watch) et les médias internationaux de surcroît français (Jeune Afrique, RFI, Afrique intelligence…) étaient où quand les terroristes sévissaient au Burkina Faso ? Qu’ont-ils fait pour aider le pays ? La réponse est rien, appart enfoncé le clou dans les plaies pour encourager les ennemis.

Aujourd’hui comme les donnes ont changé au Burkina Faso et ils trouvent plus d’occasions pour piller les biens, ils sortent contre les autorités au pouvoir. Ou le Burkina Faso n’a pas le droit de se défendre ? Quand les terroristes causaient des exactions sur les civils et les médias français faisaient leurs éloges, il n’y a pas de violation des droits humains ?

Qui peut dire aujourd’hui que la situation au Burkina Faso n’a pas changé ? Même à vue d’œil on voit que sous le Capitaine Ibrahim Traoré, le pays est sur le bon chemin. Les syndicats ou les OSC qui s’acharnent depuis quelques jours, ont ignoré que ceux qui les soutiennent (une main étrangère, la France), sont ces mêmes personnes qui ont mis le pays dans la situation d’insécurité.

Au lieu de penser autrement, ils suivent ces détracteurs pour livrer les autorités à la vindicte populaire. Le Burkina Faso ne se laissera plus manipuler. Les hommes politiques qui soutiennent ces individus malintentionnés dans l’ombre, seront démasqués. L’heure de la révolution a sonné. Le message du régime dynamique est clair: assurer une indépendance totale au Burkina Faso.

Tous ceux qui iront à l’encontre de cette vision, feront face à la loi. On est patriote en apportant sa pierre à l’édifice. En 2019, ces syndicats ou OSC existaient mais dans leur enclos. Comme tout va mieux aujourd’hui, ils veulent se faire une place. Le front a besoin des combattants. Les camarades de ces syndicats et OSC peuvent servir aussi la nation.

Adjaro Blaise    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici