Burkina Faso : Le 31 octobre, une journée de paix et non de manipulation

0
149

Dans trois jours, le peuple burkinabè rendra hommage à ses vaillants fils et filles qui ont lutté pour la liberté du Burkina Faso. Le 31 octobre 2023, la journée nationale des martyrs. Les populations sont invitées à effectuer massivement le déplacement pour rendre hommage aux héros nationaux.

Ce même 31 octobre, est pour certains individus malintentionnés, une journée de manipulation. Ils complotent contre le régime en place et comptent entrer en action. Ces individus mettent en avant comme prétexte, une affaire de vie chère au Burkina Faso. Juste un rappel, deux ans en arrière ces individus ne pouvaient pas parler d’un rassemblement ni toucher du doigt un sujet concernant la gouvernance.

La situation sécuritaire ne permettait pas. De septembre 2022 à nos jours, ces manipulateurs voyant la situation maîtrisée, sortent pour polluer l’atmosphère oubliant que c’est tout un effort qui est fourni derrière cette stabilité dont ils veulent profiter pour manipuler le peuple.

Ils accusent le régime en place, sans tenir compte des réalités du terrain. Quand les terroristes attaquaient le peuple burkinabè, ces individus n’avaient pas la bouche pour dénoncer ces attaques ? Ou leurs statuts sont basés sur des critiques infondées ?

Le Capitaine Ibrahim Traoré et ses collaborateurs, ont jusqu’ici donné une nouvelle image au Burkina Faso. Les terroristes qui se prenaient pour des chefs, n’arrivent plus à faire face à l’armée nationale. Une situation que cherchaient les burkinabè depuis des années.

Le peuple burkinabè ne doit pas permettre à ce que certains individus viennent freiner la ligne croissante de la liberté. Seule la solidarité et le soutien aux autorités en place peuvent empêcher ces tentatives de manipulations.        

Nassirou Kondon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici