Argentine : Les autorités sanitaires en état d’alerte face aux risques pour la santé publique

0
109

L’Argentine est actuellement confrontée à une propagation inquiétante du moustique Aedes albifasciatus, dont les effets nocifs touchent non seulement les chevaux, mais également les humains. Avec déjà 21 cas humains enregistrés, les autorités sanitaires argentines ont déclaré une alerte épidémiologique, soulignant la gravité de la situation.

Les symptômes de cette maladie vont de maux de tête et de fièvre à des complications plus sérieuses telles que la méningite et l’encéphalite, suscitant des préoccupations quant à la possibilité de symptômes neurologiques graves, tels que la léthargie, la rigidité de la nuque, la photophobie, les vertiges, voire la stupeur et le coma dans les cas les plus critiques.

Le taux de létalité ajoute une dimension inquiétante à la propagation de cette maladie, car l’Aedes albifasciatus est un vecteur redoutable de l’encéphalite équine de l’Ouest, une maladie neurologique rare qui peut, dans les cas les plus graves, être transmise à l’homme.

Ces moustiques se révèlent être des adversaires redoutables en raison de leur comportement envahissant et agressif. Ils sont actifs tant le jour que la nuit, capables de traverser les couches de vêtements, résistants aux répulsifs et adaptables à diverses températures.

Les Aedes albifasciatus, également connus sous le nom de moustiques d’inondation, présentent une particularité avec une éclosion simultanée des œufs, entraînant un pic massif d’émergence d’adultes, augmentant ainsi le risque pour la population.

Lebbeus Godson

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici