Afrique : Scandale de fraude à l’Assurance au Kenya, suspension de 27 hôpitaux et promesse de lutte renforcée

0
105

Le Gouvernement kenyan a révélé des activités frauduleuses qui ont sévèrement impacté le Fonds national d’assurance-maladie, entraînant des pertes estimées à plusieurs millions de dollars. Ce scandale de fraude à l’assurance secoue le secteur de la santé au Kenya, forçant le ministère de tutelle à prendre des mesures drastiques, dont la suspension des activités de 27 hôpitaux à travers le pays.

Dans le cadre d’un échantillon de 67 hôpitaux soumis à une vérification approfondie, la situation dans 27 établissements s’est révélée particulièrement critique. Ces hôpitaux étaient impliqués dans diverses activités frauduleuses, mettant en péril l’intégrité du Fonds national d’assurance-maladie, comme l’a déploré la ministre de la Santé. Les détournements ont été mis au jour grâce à une enquête approfondie menée entre janvier et décembre 2023.

La ministre kenyane de la Santé, Susan Nakhumicha, a souligné diverses pratiques frauduleuses, telles que la création de dossiers factices, des demandes de remboursement fictives, et des manipulations visant à faire croire que des assurés subissaient des interventions chirurgicales majeures alors qu’ils étaient au travail.

Ces actes ont contribué à escroquer le fonds, allant même jusqu’à l’activation de comptes Fonds national d’assurance-maladie dormants pour financer des traitements médicalement injustifiés.

Avec plus de 8 000 établissements de santé dans le pays, l’ampleur de la fraude pourrait être plus étendue. Le Gouvernement prévoit d’élargir l’audit à d’autres hôpitaux qui n’ont pas encore été contrôlés, dans le but de mettre définitivement un terme à ces pratiques frauduleuses et de protéger les ressources du Fonds national d’assurance-maladie.

Franck Migahn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici