Afrique : Relation Niger-France, les autorités du CNSP prennent les commandes

0
157

« Le peuple nigérien va désormais dicter la forme des futures relations avec la France », c’est ce qui ressort de la déclaration du général Abdourahamane Tchiani. Pour le Président du CNSP, la France a failli à sa mission au Niger.

« Nous sommes dans les préparatifs en vue de leur départ.  Comme ils étaient là pour combattre le terrorisme et qu’ils ont unilatéralement arrêté toute coopération, leur séjour au Niger est arrivé à son terme », a indiqué le nouvel homme fort de Niamey.

Pour lui les français ont échoué à chasser les terroristes qui sont de plus en plus nombreux. Cette évolution intervient suite à la décision du président français Emmanuel Macron, contraint de rappeler son ambassadeur Sylvain Itté et d’annoncer le retrait progressif des 1 500 militaires français présents sur le sol nigérien, dans le cadre de la lutte anti djihadiste.

Le bras de fer initié par Macron a conduit à un rapprochement entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, qui semblent s’opposer à une intervention extérieure, critiquant ouvertement la France pour sa domination néocoloniale.

Le général Abdourahamane Tchiani a également critiqué l’intervention de la CEDEAO, qui avait pris des sanctions contre le Niger après le coup d’État. Selon lui, la CEDEAO n’a pas cherché à comprendre les raisons derrière le coup et ses conséquences sur le peuple nigérien.

Issa Sunday

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici