Afrique : Le Nigeria se prépare pour l’ouverture de la Raffinerie et de la Société pétrochimique de Kaduna

0
101

Le Nigeria, premier producteur de pétrole d’Afrique, se prépare à se lancer dans un autre projet de raffinerie. Le pays se concentre sur la remise en état d’une vieille raffinerie qui avait cessé de fonctionner.

Lors d’une inspection le samedi dernier, Heineken Lokpobiri, le ministre d’État aux Ressources pétrolières, a déclaré que la restauration en cours de la Raffinerie et de la Société pétrochimique de Kaduna, située dans la région nord du Nigeria, sera achevée à temps pour que les opérations commencent au quatrième trimestre de 2024.

Selon Mele Kyari, PDG de la Nigerian National Petroleum Company Limited, les premières étapes de ce projet viseront à traiter rapidement 60 000 barils par jour. L’objectif est de commencer à générer des revenus dès que possible, pour ensuite continuer les travaux et amener la raffinerie à sa pleine capacité.

La mise en place de ce projet coïncidera également avec l’achèvement du pipeline Build, Operate and Transfer, garantissant ainsi une infrastructure de livraison fiable. La Nigerian National Petroleum Company Limited avait précédemment signé un contrat de service d’entretien de 741 millions de dollars avec une firme d’ingénierie sud-coréenne, Daewoo Engineering and Construction Company Limited, pour la réparation rapide de la raffinerie de Kaduna.

Pendant ce temps, la raffinerie Dangote, d’une valeur impressionnante de 20,5 milliards de dollars, est une étape majeure dans la réalisation de la vision du pays.

Aliko Dangote, lors de la cérémonie d’inauguration, a souligné l’importance de ce projet pour le Nigeria. « Au-delà de la cérémonie d’aujourd’hui, notre premier objectif est d’accélérer la production des différents produits pour nous assurer que, cette année, nous répondrons pleinement aux demandes de notre pays », a-t-il déclaré.

Sylvain Outsa

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici