Afrique : L’Alliance des États du Sahel cogite sur la création d’une union économique et monétaire

0
123

Le Mali, le Burkina Faso et le Niger se sont engagés à travailler de concert contre les menaces sécuritaires régionales. La victoire de Kidal, est le fruit d’une collaboration des trois pays, et marque un tournant dans la charte de l’Alliance des États du Sahel.

Les trois États du Sahel, renforcent leurs coopérations aussi bien dans d’autres domaines. Les ministres des finances du Mali, du Burkina Faso et du Niger envisagent la création d’une union économique et monétaire. Cette proposition, émargeant lors d’une réunion stratégique à Bamako, vise à accélérer l’intégration économique et financière, un défi crucial pour l’avenir de l’Alliance des États du Sahel.

Le Mali, le Burkina Faso et le Niger aspirent à établir un espace économique sécurisé et prospère, répondant aux besoins des populations et stimulant le développement régional. L’amélioration des infrastructures de transport et de communication figure également en bonne place dans l’agenda de cette union.

Des projets ambitieux dans les secteurs routier, aérien, ferroviaire et fluvial sont envisagés pour faciliter la mobilité et renforcer la coopération économique et sociale entre ces pays. La coopération économique envisagée se concentre sur plusieurs domaines clés : renforcement des échanges commerciaux, amélioration de la sécurité alimentaire et énergétique, et développement industriel.

Dans le domaine de l’énergie, les ministres des finances du Mali, du Burkina Faso et du Niger ont souligné l’importance de mutualiser les ressources pour investir dans le secteur énergétique, visant à atteindre l’autonomie énergétique dans la région. En parallèle, une stratégie d’industrialisation commune est envisagée, promettant de stimuler la croissance économique et de créer de nouvelles opportunités.

Samiratou Fofana

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici