Afrique/Esclavage : Le continent africain mérite des excuses officielles de la part des nations européennes

0
77

À l’occasion d’une conférence à Accra, le Président Nana Akuf-Addo a exhorté ses pairs africains à se dresser ensemble pour obtenir des excuses officielles des nations européennes impliquées dans la traite des esclaves.

Cette déclaration, empreinte d’une demande de justice historique, vise à reconnaître les dommages profonds causés par ces pratiques inhumaines.

Le Président Akufo-Addo a souligné que l’Afrique dans son ensemble mérite des excuses officielles pour les ravages causés par la traite des esclaves, marquant ainsi une volonté de briser le silence entourant cette période sombre de l’histoire.

Il a également mis en lumière le fait que malgré l’importance des réparations financières, aucune somme d’argent ne pourrait réellement effacer les souffrances infligées par ce traité transatlantique. Cette prise de position interpelle le monde sur une question jusqu’alors négligée et enfouie.

« Aucune somme d’argent ne peut réparer les dommages causés par la traite transatlantique des esclaves et ses conséquences. Mais il s’agit d’une question que le monde ne peut plus ignorer », a martelé le Président Akufo-Addo.

Le Président ghanéen Akufo-Addo avait déjà plaidé en faveur de réparations devant l’Assemblée générale de l’ONU en août 2022. Le récent geste du Président allemand Frank-Walter Steinmeier exprimant sa honte pour les crimes coloniaux de l’Allemagne en Tanzanie, ainsi que les restitutions d’œuvres d’art africain volées par des musées, marquent un tournant.

Nkansah Ruth 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici