Afrique/AES : Unie contre l’obscurité, la mobilisation nationale pour la sécurité au Burkina Faso

0
123

La lutte contre le terrorisme au Burkina Faso est une responsabilité collective. La reconquête et la restauration du territoire doivent être menées de l’intérieur. Les autorités s’efforcent de libérer le pays et de redonner espoir aux populations. Pour y parvenir, la contribution de chaque citoyen est indispensable.

Pour donner l’exemple, le Président de la Révolution burkinabè a renoncé à son salaire de chef de l’État, et les membres de son gouvernement ont également consenti à sacrifier une partie de leur rémunération à l’effort de guerre. La participation des travailleurs du secteur privé et public est également sollicitée et cruciale.

Cet engagement contribue à renforcer la solidarité qui doit animer chaque Burkinabè. Le Burkina Faso a besoin de l’implication de tous ses ressortissants dans cette lutte contre le terrorisme. Sans paix ni sécurité, aucun projet ne peut prospérer. Les Burkinabè doivent donc s’investir collectivement pour garantir leur propre sécurité. Il est plus que jamais temps pour chaque citoyen de faire preuve de patriotisme et de soutenir la cause nationale.

Les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) accomplissent un travail colossal sur le front, et il est désormais essentiel que les populations, au-delà des fonctionnaires, jouent leur rôle, que ce soit financièrement ou en fournissant des informations et du renseignement.

La collaboration entre les forces de sécurité et la population est également essentielle pour identifier les menaces potentielles et prévenir les attaques. Ensemble, avec une volonté collective et une action concertée, les Burkinabè peuvent surmonter les défis posés par le terrorisme et travailler à la construction d’un avenir sûr et prospère pour leur pays.

Alphonse Tchodie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici